•  

    D'où Abd-ru-shin tient-il les connaissances contenues dans son œuvre ?

    Cette question et d’autres du même ordre furent souvent posées à Abd-ru-shin. Aujourd’hui, lorsque nous découvrons cette œuvre unique pour la première fois, le même genre de question nous « brûle les lèvres ».

    Qui mieux que Abd-ru-shin pouvait y répondre ? Je lui laisse donc la parole afin qu'il nous l'explique lui-même. Nous trouvons cela dans plusieurs réponses à des questions qui lui furent posées.

    Voici tout d'abord la réponse qu'il donna à la question:

    Quelle formation Abd-ru-shin a-t-il eue ?

    RÉPONSE:

    De quel groupement suis-je issu et de quelle formation ai-je bénéficié ? D’où est-ce que je tire ce que j’exprime dans mes exposés ?

    Ces questions ont fusé vers moi, à la suite de mes exposés. Je veux aussi y répondre ici, encore une fois, avec la même brièveté.

    Je ne suis issu d’aucun groupe et n’ai bénéficié d’aucune formation, n’ai pas étudié et ne me suis acquis de connaissances nulle part. Je n’ai lu aucun ouvrage bouddhiste, ni théosophique ni anthroposophique non plus, ou un quelconque autre ouvrage, mais je refuse tous les livres de ce genre, aussitôt qu’ils me sont offerts. Ou alors, je les accepte, mais je ne les lis pas.

    Ce que je dis dans mes exposés, je le dis avec conviction, à partir de moi-même. Et si des similitudes peuvent être trouvées dans différentes religions, je n’ai assurément pas pour autant, puisé dedans. Mais je me réjouis alors, si quelque chose d’identique de même que des similitudes peuvent y être constatés.

    Pour toutes ces raisons, je demande, oui, toujours, que l’on veuille bien examiner les paroles, mais que l’on ne fasse pas attention à l’orateur ! Celui qui veut alors me suivre, celui-là est un chercheur réellement sérieux, qui sait penser par lui-même. Quand aux autres êtres humains, qui se sentent obligés de tenir compte des personnes au lieu de la Cause, ceux qui ne peuvent donc pas demeurer objectifs, ils n’ont, pour une sérieuse aspiration à progresser, aucune valeur. Pour moi, en tant qu’êtres humains, encore moins. 

    Question n° 14
    Dans « Questions et Réponses »

    Voici ensuite la réponse qu'il donna à cette autre question:

    Abd-ru-shin est-il voyant, ou puise-t-il à des sources étrangères ?  

    RÉPONSE:

    Bien que cette question soit, oui, purement personnelle, donc dictée par la curiosité, et que le savoir à ce sujet ne puisse contribuer à l'ascension spirituelle absolument en rien, je veux exceptionnellement y répondre.

    Je ne suis pas un voyant au sens connu du mot, mais ne puise pas davantage à des sources étrangères. Des deux façons de faire je n'ai pas besoin. Je n'emprunte, non plus, en provenance d'aucun côté, ainsi que certains se l'imaginent. Il ne s'agit pas ici d'une compilation à partir d'autres tentatives. Si vous trouvez dans mes paroles des échos apparentés avec des tendances différentes, anciennes ou nouvelles, alors ceci provient exclusivement de ce que celles-ci portent aussi en elles-mêmes des grains de Vérité. De tels grains de Vérité doivent, en effet, demeurer partout pareils et donc se retrouver aussi dans mes exposés.

    Je puise moi-même et n'assemble pas! Celui qui ne peut pas se satisfaire avec cela, ne comprendrait pas non plus si je voulais expliquer encore davantage. Je veux que l'on examine les Paroles et qu'on les accueille en soi autant qu'on le peut; car sans la conviction personnelle de chacun en particulier, cela n'a, pour lui, non plus aucune valeur. La conviction, cependant, ne doit pas exister en fonction du porteur de la Parole, mais doit, tout au contraire, uniquement résulter de l'accord intérieur avec ce qui est dit! Cela je l'ai expressément mentionné, déjà, au début de mes exposés, et même, encore bien plus, cela je l'exige. Et c'est bien pourquoi de telles questions sont superflues. Celui qui, en outre, au cours de la lecture, ne ressent pas déjà lui-même le puisage, n'a pas non plus encore entièrement saisi le Message.

     

    Question n° 31
    Dans "Question et Réponses"

     

     
     
     
     
     
     
     
     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique